Le partage des chambres : comment le mettre en place ?

partage des chambres

Aujourd’hui, étant donné le prix de l’immobilier, si vous avez plus de 2 enfants, il y a de fortes chances que vos petits amours doivent partager la même chambre, au moins durant quelques années. Cette situation courante plus difficile à gérer dans la tête des parents que dans celle de leurs enfants mérite quelques réflexions et conseils.

Les tendances

Le partage des chambres était courant il y a quelques dizaines d’années, mais aujourd’hui il est parfais décrié. Pourquoi ? Tout simplement parce que la famille française moyenne comporte 2 enfants, que nous sommes plus à l’écoute de ces enfants et que nous sommes dans une société qui prône l’épanouissement individuel ; du coup, si vous écoutez certains parents et certains médias, l’enfant, pour être heureux, a besoin d’une chambre bien à lui dans laquelle son intimité sera respectée, avec si possible télé, ordinateur, bureau, téléphone…

Pour ce qui est de la chambre, nous allons en parler ci-dessous ; pour le reste, d’après moi, n’y pensez plus jusqu’à sa majorité.

Les besoins

Comme en matière d’éducation, nous avons confondu, ces dernières années, les besoins d’un adulte avec ceux d’un enfant. Un adulte a besoin d’intimité. Un adolescent, également. Mais un enfant a besoin d’une chambre accueillante, rassurante, pleine de jouets, ce qui est compatible avec la présence d’un frère ou d’une sœur. J’irai même plus loin : les enfants réclament de dormir à côté de leur frère et sœur, car les nuits sont moins effrayantes à deux. De plus, les enfants n’aiment pas la solitude, mais le partage des jeux.

Donc ne vous culpabilisez pas, et n’écoutez pas les mauvais esprits, les enfants qui partagent la même chambre ne sont pas malheureux, bien au contraire ; ils vont développer complicité et partage. Ce n’est que vers 10-11 ans qu’ils auront besoin d’un espace à eux.

Les solutions pour une chambre partagée

L’aménagement de la chambre

Pensez aux lits superposés ou en hauteur, qui font gagner de l’espace : leur prix sont abordables : mais prenez-les de préférence séparables pour parer à toute éventualité. Vos enfants veulent avoir un petit jardin secret : autorisez-les à jouer sur leur lit (chacun le sien) et donnez-leur une boite au trésor dans laquelle ils pourront mettre ce qu’ils voudront, ou une étagère rien qu’à eux dans leur placard. Certains parents choisissent de mettre 3 ou 4 enfants dans la même chambre, et de faire une salle de jeux commune à côté : pourquoi pas ? Vous pouvez également faire des espaces séparés avec des rideaux ou des meubles, si vos enfants sont plus grands.

La répartition

Vous pouvez réunir vos enfants par âge, mais aussi par sexe, ou pourquoi pas par affinités. Chaque situation et chaque famille est différente. Mais n’oubliez pas que des enfants d’âge fort différent peuvent partager leur chambre et y tirer un grand bénéfice ; même remarque pour des enfants de sexe différent : un frère et une sœur jouent très bien ensemble, et pendant la petite enfance prennent même leur bain ensemble ; ensuite quand l’âge de la pudeur arrive, ils ne se promèneront pas tout nus dans leur chambre, mais iront s’habiller dans la salle de bain, ce qui est plutôt une bonne habitude.

Certains me répondront que leurs enfants se disputent sans arrêt et sont jaloux les uns des autres ; je leur répondrais que les cloisonner chacun dans une chambre ne changera rien, il faudra bien qu’ils apprennent à vivre ensemble.

Chaque parent doit bien sûr être vigilant à accorder du temps à chaque enfant, à le valoriser, à le préparer à l’arrivée d’un nouveau bébé, mais cela quel que soit le nombre de chambre disponible : la jalousie, les disputes et les difficultés de vivre ensemble existent toujours dans une famille.

Mais le soir, lorsque vous éteignez la lumière de leur chambre, et que vous les entendez rire et chahuter ensemble, je sais par expérience (mon fils et ma fille partagent le même chambre), que même lorsque cela fait 5 fois que vous retournez leur dire que « çà suffit maintenant » en fronçant les sourcils pour vous donner un air plus sérieux, vous êtes tout attendri(e) de voir leur complicité.

C’est pour ce genre de moments-là que nous avons voulu une grande famille, non ?

11 Réponses à “Le partage des chambres : comment le mettre en place ?

  1. Je suis d’accord avec le fait que partager ma chambre jusqu’à l’âge de mes 7 ans avec mon frère a contribué à mon bonheur et au développement d’une relation de complicité exceptionnelle. Je pense que vis a vis du sommeil, chacun doit apprendre à gérer sa fatigue et le fait de se coucher et s’endormir quand on est fatigué. Ceux qui ne sont pas capable de reconnaitre leur fatigue sont pénalisés dans la vie plus tard. C’est un apprentissage social que d’être avec des frères et soeurs et c’est une bonne chose de mon point de vue d’y être confronté étant jeune.

  2. Mon expérience de ce point de vue est édifiante. A l’âge de 7 ans, ma fille aînée, qui avait toujours eu SA chambre depuis tout bébé et ne nous avait jamais posé quelque souci que ce soit en matière de sommeil et d’endormissement, s’est mise à faire de véritables crises d’angoisse au moment du coucher (les pleurs commençaient parfois à 18h00…). J’ai d’abord cru que cela passerait avec le temps. Nous avons essayé la patience,le dialogue, la fermeté, la négociation, la lumière dans le couloir, le matelas dans notre chambre à côté de notre lit. Rien n’y faisait et mon mari et moi étions épuisés, désemparés et inquiets au point de penser à lui faire consulter un psy… Cela a duré deux mois. Jusqu’au jour où, à l’occasion de la visite d’amis un week-end, ma fille a laissé sa chambre aux invités et a dormi dans la chambre de son petit frère sur un matelas installé au sol. L’installation provisoire a duré et les angoisses se sont instantanément volatilisées. Quelques semaines plus tard, j’ai proposé à ma fille d’installer définitivement son lit dans la chambre de son frère. Elle a bien sûr accepté et depuis, c’est magique, le calme est revenu dans la maison et le moment du coucher est un grand moment de bonheur et de rires entre frère et soeur.

  3. Bonjour
    J’ai 5 enfants 4 fille et un garçon nous avons 4 chambre dans un appartement j’ai donc mis les filles par deux les grande de 13 et 11 sont ensemble
    Et les deux petite de 2 ans et demi et 18 mois sont ensemble
    Et mon fils de 16 ans lui et seul .
    Tout le monde a une boîte a trésor personnelle sous leur lit.
    Et parfois pour être un peux seul ils peuvent aller dans notre chambre.
    Je les entends souvent discuter ensemble et je pense que c’est beaucoup plus rassurant que de dormir seul

  4. Comme vous l’indiquez, nécessité fait loi, et au delà de trois enfants je connais peu de monde capable d’avoir une gentilhomière offrant une chambre à chacun…
    Je souscris pleinement à tout ce que vous indiquez : développement de complicité, aspect rassurant d’être à deux (moins de « peur du noir » et autres peurs nocturnes).
    Et pour preuve de tout ça, pour les enfants qui ont une chambre individuelle, quelle est la joie suprème ? Inviter un copain à dormir à la maison et partager sa chambre !
    Effectivement quand arrive l’adolescence, le partage de chambre est plus problématique et il faut envisager une réorganisation…

  5. Etant inscrit sur votre site depuis peu, je me permet de répondre à votre sujet sur le partage des chambres. Tout d’abord, je tiens à vous dire que je suis entièrement d’accord avec tout ce que vous avez dit sur le partage des chambres. Moi-même ayant des enfants partageant leur chambre par faute de place(3 garçons dans 1 et 2 filles dans l’autre), j’aimerai vous raconter ce qui vient de m’arriver il y a tout juste 1 semaine. Ayant oublié de déclarer la naissance de ma petite ROSALIE à mon assurance pour l’habitation (EUROFIL), qu’elle n’a pas été ma surprise lorsque l’on m’a dit que j’allais être radié de celle-ci car je ne rentrais plus dans leur critère, c’est à dire qu’il considère qu’il y a trop de risque le fait que je n’ai que 3 chambres et que nous soyons 7 personnes. Je trouve cela vexant sachant que nous avons des grandes chambres (environ 15 m2 minimum). D’ailleurs, est-ce vraiment normal ces pratiques ? En tous les cas, l’article que vous avez fait nous réconforte énormément car on commençait à se demander si nous étions les seuls ou pas à mettre nos enfants à plusieurs dans une chambre, car dans notre entourage, on nous dit tous le temps : pourquoi tu n’agrandis pas ta maison, tes gamins seraient mieux chacun dans une chambre. Vraiment, je suis très content de voir qu’il y a des personnes qui pensent comme nous. Encore une fois merci beaucoup !!

  6. Bonjour, j’ai 4 enfants de 10 à 3 ans ils sont 2 par2 dans les chs j’aimerai faire le bb n°5 mais à cause de la place j’hésite d’autan que ma grande ne va pas tardé à avoir besoin d’un espace à elle

  7. Faisant partie d’une famille de 5 enfants, j’ai moi-même partagé une chambre pendant 17 ans ! avec ma soeur. De ce partage est née une réelle et durable complicité. Elle me comprend mieux que personne. Notre chambre « la chambre des filles » était le lieu de réunion pour tous les frères et soeurs (à un point tel que ça nous agaçait quelques fois…) Nos parents avaient installé une grande garde-robe pour séparer la pièce en deux ce qui fait que nous avions chacune notre territoire. A l’adolescence, il y a eu un passage un peu plus difficile… ma soeur était fan de Richard Grieco et j’étais fan de Johnny Depp. Nous avons affiché haut nos couleurs 😉 La seule difficulté était que j’adorais lire tard dans mon lit et qu’elle aimait aller dormir tôt. Je me suis acheté une bonne lampe de poche et le problème a été résolu.
    A présent, maman de deux enfants, nous envisageons de mettre le troisième en route. Il existe des lits tellement bien conçus en ce qui concerne l’intimité de chaque enfant que ça serait bête de s’arrêter à deux enfants par manque de place !

  8. Devant déménager bientôt dans une région où l’immobilier est moins cher, nous allons enfin pouvoir nous agrandir ! Nous aurons donc 3 ou 4 chambres pour les parents, deux garçons de 5 et 2 ans 1/2 et un bébé qui arrive dans quelques mois ! Les 2 plus grands pourraient dons peut-être avoir la possibilité de posseder chacun leur chambre, ce qui serait plus simple pour nous parents étant donné qu’ils font les « zouaves » un soir sur deux et parfois pendant des heures ! Eh bien j’ai préféré les laisser choisir eux-mêmes et ils ne veulent sous aucun prétexte se séparer ! Donc, si le nombre de chambres le permet ils auront plutôt leur salle de jeux, sinon, le bébé aura sa chambre que je compte récupérer (toujours pour une salle de jeux)dès qu’il sera calme la nuit(d’autant que c’est un troisième garçon).Ses frères sont très proches (même si disputes et jalousie) et je ne veux pas qu’il soit tout seul ou un peu « à part ». Cela leur permettra en outre de différencier les heures de jeux des heures de repos et évidemment, ça resserre les liens et créé beaucoup de complicité !Et puis comme ils vont être séparés de leurs copains ça évitera qu’ils ne souffrent encore plus de ce déménagement !La fille d’une amie qui avait toujours été seule à été ravie d’accueillir à 6 ans sa petite soeur d’un an. C’est elle qui l’a réclamée !

  9. Salut ! J’ai deux petites filles et c’est évident qu’elles adorent l’idée de partager la même chambre. Comme tu le dis, elle auront cependant besoin de leur intimité à l’adolescence. C’est un moment que je redoute peu, car je dois encore agrandir ma maison pour pouvoir leur donner des chambres séparées.

  10. bonjour,
    Moi je suis une heureuse maman agée de 38 ans avec 4 enfants, notre maison est grande mais les chambres manquent à l’appel, et en réalité nous n’avons que 2 vraies chambres car la troisième ne fait pas moins de 25 m2 (en fait ce sont des combles que nous avons aménagés avec 2 vélux et la grosse poutre en forme de W au milieu).
    Au tout début (pendant les travaux) nous n’avions que 3 enfants et ils ont dû partagé la meme chambre pendant 1 an, le problème c’était surtout pour Camille, l’ainée qui avait à l’époque 10 ans qui devait partager sa chambre avec ses deux frères de 8 et 4 ans donc question calme fallait repasser…mais en fait quand j’y repense ils s’entendaient quand meme bien et respectaient le sommeil de leur petit frere. Par contre question bazar, c’est sans commentaires !!!
    Ensuite, une fois les travaux dans les combles terminés elle est montée pour ses 11 ans d’abord toute seule puis suivie de peu par son frère de 9 ans mais lui qui est un gros trouillard, finissait souvent sa nuit dans la chambre de son petit frère de 5 ans, et surtout l’entente avec sa soeur était difficile.
    Ensuite Gabriel est arrivé alors que Camille avait 12 ans, Pierre 10 et Alexandre 6 ; et là j’avoue grosse galère : le petit avec nous car je l’allaitais et je préfèrai l’avoir à côté de moi, Camille ne se plaisait toujours pas là haut, elle avait l’impression d’être à part et Pierre ne montait que pour se coucher car il avait peur.
    Quand Gabriel a eu 7 mois, il est resté tout seul dans notre chambre, nous avons pris celle d’alexandre et lui il est monté avec son frère qui du coup dormait toute la nuit là haut puisqu’il était accompagné mais toujours problème avec la grande qui revendiquait une chambre toute seule avec 1 porte et 4 murs !!! Ah les enfants croyez-moi c’est dur de les satisfaire…
    Donc dernier effort de notre part enfin presque…Cet été on a laissé notre chambre à Camille (l’ex chambre d’alexandre) on lui refait toute la déco super tendance : elle a donc eu sa chambre, sa porte et ses 4 murs, on a mis alexandre dans sa chambre là haut du coup il a plein de place pour y mettre tous ses jouets (légo, toupie…) Pierre est resté à sa place mais il a récupéré le BZ de ma nièce et la télé qui était dans notre chambre avec la console qu’il a eu au noel dernier (il s’en sert raisonnablement, jamais le soir encore moins la nuit) il est heureux comme un pape, Gabriel lui, est resté dans sa chambre et nous….DANS LE SALON PAR TERRE, mais bon ce sacrifice de quelques mois (6 mois pour être exact) nous a valu un calme retrouvé et une ado apaisée et heureuse et ça, ça vaut vraiment le coup !!!
    Enfin dernier changement puisque Gabriel a bientôt 3 ans (en février) il a rejoint la tribu des mecs là haut la semaine dernière et on aurait pu penser le mettre avec son frère de 7 ans 1/2 plutot qu’avec celui de 12 ans 1/2 et bien raté, on l’a mis avec le grand car ces deux là ont une vraie affinité et s’entendent à merveille, pierre se fout pas mal d’avoir des jouets partout du moment que son lit est accessible … par contre Alex le maniac n’aurait pas supporter que Gaby touche à sa collection tintin ou à ses légos harry potter qui sont exposés tel des trophés…
    Conclusion : le partage des chambres avec plusieurs enfants est nécessaire voir indispensable, il faut seulement essayer d’écouter ses enfants, de les satisfaire sans non plus céder à leur caprices, et reconnaitre les affinités de chacun et surtout composer avec… Croyez-moi, chez nous ça a mis 4 ans mais aujourd’hui, Camille est une ado heureuse (enfin pas toujours mais ça c’est normal) Pierre n’a plus peur d’etre dans sa chambre car il y a toujours une présence là haut, Alexandre est dans son univers sans etre tout seul car il aime quand meme la compagnie de ses frères mais il peut les virer s’il en a marre et gaby a un tout petit coin (environ 7 m2)où il a tous ses jouets, il n’a pas peur non plus, il se couche le premier et fait la sieste sans que ses freres ne fassent de bruit, casque pour le jeu vidéo et chuchotement pour les jeux de son frère) et nous on a enfin notre chambre dont je vais pouvoir refaire la déco aussi pour l’instant on dort avec le papier peint nounours de mon fils mais tout vient à point à qui sait attendre…
    Je pense que le respect fraternel s’acquiert par le partage mais aussi en sachant faire des concessions les uns les autres… Bonne chance aux autres et au fait moi aussi on m’a traité de folle à jouer aux chambres musicales mais la vraie solution c’est nous qui l’avons NOTRE famille pas les copains, les cousins ou meme les grands parents car eux ils ne vivent pas les problèmes et les angoisses de NOS enfants au quotidien donc…
    Je me suis lâchée j’espère que je ne vous ai pas trop saoulé…
    A bientot. Isabelle

  11. Bonjour,
    Sachez que vous venez de remonter mon moral pour les quelques annees a venir. En effet, nous sommes maintenant 6 a la maison et nous n’avons que 2 chambres. Nous habitons dans un grand F3 tres mal agence (90m2). Chaque chambre fait 20m2 . Nous culpabilisions beaucoup parce que dans le couloir qui dessert les deux chambres, nous avons un immense placard en sous pente (10m2) et nous y avons installe la chambre du grand (6ans) a sa demande. Nos jumeaux de 4 ans sont dans une chambre et bebe de 9 mois dort avec nous pour le moment. Quand je suis tombe enceinte du dernier, la reaction de tout le monde fut qu’il fallait que l’on demenage le plus rapidement possible : T’AS VU LE PRIX DES LOYERS POUR 5 CHAMBRES !!!!!
    Je suis enfin soulage de voir que nous ne sommes pas seuls. Encore merci
    Manue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *