La maîtrise d’une langue étrangère et plus particulièrement de l’anglais est aujourd’hui une compétence très recherchée, notamment dans le milieu du travail. On entend ainsi depuis un certain temps maintenant que l’apprentissage de nouvelles langues doit se faire dès le plus jeune âge. Mais est-ce vraiment une bonne idée et comment s’y prendre ?

Apprendre l’anglais aux enfants : les bonnes raisons

Si on s’intéresse au côté purement technique de l’apprentissage de l’anglais à un enfant en bas âge, plusieurs études ont d’ores et déjà prouvé qu’il s’agit d’un des meilleurs moyens d’atteindre le bilinguisme.

Après la naissance et jusqu’à ses 8 ans environ, un enfant adoptera une méthode d’apprentissage implicite basée sur l’observation et la pratique. C’est grâce à ça qu’il est intéressant à cet âge-là, car l’enfant absorbera tout comme une éponge, s’il est fait de manière ludique et spontanée. Il faut en effet noter qu’à un jeune âge, il est plus facile de retenir la prononciation, les sonorités spécifiques et la musicalité de la langue. C’est souvent ce genre de détail qui sépare la pratique des adultes de celle des natifs.

anglais enfant

Méthodes et astuces pour apprendre en s’amusant

Le meilleur moyen pour apprendre, puisque l’enfant apprend en observant, c’est de le confronter à la langue par tous les moyens possibles tant qu’ils restent ludiques. Il est inutile d’avoir recours à de vrais cours pour les jeunes enfants, cela représenterait une corvée pour eux, ce qui deviendrait un frein à l’apprentissage.

Faire garder son enfant par une personne native peut aussi être une excellente alternative. Pour favoriser son immersion et le faire pratiquer la langue, il existe des centres spécialisés qui accueillent les très jeunes enfants et les confrontent à une autre langue toute la journée pendant des activités diverses. Vous pourriez également faire appel à une baby-sitter ou une fille au pair, un excellent moyen d’avoir une personne à la maison qui parle anglais.

apprendre l'anglais aux enfants

Pour les plus petits, il est possible de commencer par leur faire écouter des comptines et de leur lire des histoires en anglais, il s’agit alors plus de le familiariser aux sonorités de la langue pour préparer le terrain.

Ensuite, on peut se servir de jeux basiques, avec des images et du vocabulaire très simples ou de livres et dessins animés faciles à comprendre. L’enfant va alors de lui-même associer des mots de l’autre langue à des objets et des actions.

N’hésitez pas à rester à coté de lui dans ces moments-là pour lui répéter les mots, lui expliquer ce qu’il se passe etc… Il assimilera plus rapidement et verra que vous aussi vous êtes intéressée à apprendre avec lui.

Apprendre en famille

Si les deux parents sont natifs de pays différents, c’est l’idéal pour qu’un enfant apprenne deux langues différentes car il y sera tout le temps exposé de manière équitable et continue.

Sinon, pourquoi ne pas s’exercer à l’anglais en famille ? Vous pourrez de cette manière avoir recours à une méthode de langue spécialisée. Babbel par exemple, conviendra à tous les budgets avec notamment les cours d’anglais pas cher proposés sur le site, tout aussi efficaces et aussi bien adapté aux petits et grands. Vous pourrez ainsi trouver un vrai équilibre selon le temps que vous avez par semaine et avancer au rythme de l’enfant et au vôtre.

 apprendre en jouantDe plus, il faut idéalement remplacer tout le contenu francophone par du contenu en langue anglaise (films, séries, livres…) afin d’être exposé au maximum à cette dernière. La familiarisation avec la langue peut se faire par celle avec la culture, en organisant des activités familiales (cuisine, voyages, jeux) associées à la langue, tout en parlant cette dernière. Le voyage sera bien-sûr une étape importante et confrontera toute la famille dans un cadre de full-immersion parfait pour progresser.

En conclusion, l’apprentissage d’une langue pour les enfants est tout à fait possible si c’est fait de manière ludique avec la complicité et la participation active des parents. Cela permettra par la suite à l’enfant d’être plus ouvert à l’apprentissage en général, d’être plus à l’aise à l’école et de se voir ouvrir des portes à l’international dans le futur, que ce soit pour les voyages ou pour le travail.