A partir du 8 mars 2015, il faudra être équipé obligatoirement d’un détecteur de fumée normalisé dans votre maison ou votre appartement.

L’avez-vous installé ? Ou faites-vous partie de la majorité des français qui n’ont pas encore équipés leur maison ? Voici toutes les informations sur cette nouvelle obligation et les conseils pour choisir et installer votre détecteur de fumée et comment éviter les arnaques.

Comment fonctionne un détecteur de fumée ?

Un détecteur de fumée a pour objectif comme son nom l’indique de détecter les fumées et de vous alerter en cas d’incendie en émettant un signal sonore suffisant fort pour réveiller une personne endormie. En effet, chaque année, il y a 800 morts et 3.000 blessés à cause des incendies.

Comment choisir un détecteur de fumée ?

Voir les conseils pour choisir un détecteur de fumée

Il faut choisir un détecteur de fumée homologué et certifié NF ou CE avec la norme NF EN 14604 indiqué sur l’emballage. Préférez les détecteurs de fumée comportant le marquage NF au CE car c’est une marque de certification de qualité supplémentaire.
A noter que les détecteurs utilisant l’ionisation sont interdits, car ils sont radioactifs.
De plus, pour les personnes sourdes, il existe des détecteurs spécialement adaptés avec un signal lumineux ou vibrant.

Attention, il ne faut pas confondre les détecteurs de fumée avec les détecteurs de monoxyde de carbone (alerte si un appareil à combustion refoule du monoxyde de carbone) qui sont au même rayon en magasin et dont les emballages se ressemblent énormément pour les produits de la même marque.

Vous trouverez également des détecteurs 2en1, qui sont à la fois détecteur de fumée et détecteur de monoxyde de carbone. Il vaut mieux privilégier deux appareils distincts pour chaque fonction plutôt qu’un 2en1 car ils ne sont pas fixer aux mêmes endroits. En effet, le détecteur de fumée doit être installé à proximité des chambres alors que les détecteurs de monoxyde de carbone doit être fixé à proximité de l’appareil à combustion.

Voir toutes les infos sur un détecteur de fumée

Quel est le prix d’un détecteur de fumée ?

Les prix des détecteurs de fumée sont très variables en fonction de la marque, des options, de la durée d’autonomie (1 an, 5 ans, 10 ans), … Mais en général, on peut en trouver entre 10 et 30 €. Attention, les détecteurs de fumée les plus efficaces ne sont pas forcément les plus chers.

Vous pouvez trouver des détecteurs de fumée chez Conforama ou chez Amazon.


Comment installer un détecteur de fumée ?

Le détecteur de fumée doit être fixé solidement de préférence au plafond et à distance des murs ainsi que des sources de vapeur (fumées de cuisson dans la cuisine et vapeur d’eau dans la salle de bain). Pour le fixer, il suffit de faire deux trous au plafond avec deux vis.

Voir la vidéo expliquant l’installation d’un détecteur de fumée.

Si vous vivez dans une maison ou dans un appartement comportant plusieurs étages, il faut installer un détecteur de fumée par étage. Il faut le vérifier et l’entretenir régulièrement pour s’assurer de son bon fonctionnement.

Où placer un détecteur de fumée ?

Le détecteur de fumée doit être fixé de préférence au plafond, et dans le couloir ou pallier menant aux chambres, car les fumées dégagées montent au plafond. Si vous préférez le fixer au mur, il faut impérativement le fixer en hauteur.
L’important c’est que le détecteur soit fixé loin de la cuisine et de la salle de bain, pour éviter de déclencher l’alarme de façon régulière lorsqu’il y a des vapeurs d’eau ou quand vous cuisinez.

Le détecteur de fumée : obligation et sanction ?

L’installation d’un détecteur de fumée est obligatoire pour tous les logements (principaux ou secondaires, maisons ou appartements, vide ou occupé, …), mais la loi ne prévoit aucune sanction en cas d’absence de détecteur de fumée pour l’instant. Les propriétaires-occupants n’ont aucun risque de sanction en cas de non installation d’un détecteur de fumée. Par contre, les propriétaires-bailleurs sont tenus au respect de la loi et pourraient être responsable en cas de dommages matériels et corporels causés par un incendie dans un logement dépourvu de détecteur de fumée.
Plus d’infos sur le site du gouvernement : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F19950.xhtml

De plus, il est nécessaire de déclarer à son assureur l’installation d’un détecteur de fumée dans son logement. En effet, l’assureur ne peut pas s’exonérer de son obligation d’indemnisation en cas d’absence d’installation de détecteur, mais la loi prévoit que l’occupant du logement peut négocier une baisse de la prime d’assurance incendie si ce dernier installe un détecteur de fumée conforme.

Attention aux arnaques

Dernier conseil, on peut vous démarcher par téléphone ou à domicile directement pour vous vendre des détecteurs de fumée, l’installation ou une visite de contrôle « obligatoire ». N’ouvrez surtout pas votre porte aux démarcheurs, ils ne sont habilités ni à vendre ni à installer ni à contrôler les détecteurs de fumée. Il n’y aucune visite de contrôle obligatoire.
La vérification d’un détecteur de fumée n’est obligatoire que pour les locations d’un logement et lors de l’état des lieux d’entrée.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à vous équiper d’un détecteur de fumée pour avoir l’esprit tranquille. Si avez déjà installé votre détecteur de fumée, comment avez-vous procéder ? N’hésitez pas à faire part de votre expérience !

Partagez :
Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Facebook0Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Email this to someonePrint this page